La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a validé vendredi 5 juin l’arrêt des soins qui maintiennent artificiellement en vie Vincent Lambert, ce tétraplégique en état végétatif depuis sept ans. La Cour a en effet estimé que cela ne violerait pas l’article 2 de la convention européenne des droits de l’homme, régissant le droit à la vie de l’ancien infirmier psychiatrique de 38 ans

Pour en savoir plus, cliquer ici

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 05/06/2015
Ministère de la Santé Subventionné par le Ministère de la Santé
Ministère de la Famille et de l'Intégration et à la Grand Région Conventionné par le Ministère de la Famille et de l'Intégration avec agrément n° CO-SF/5/2017