15 septembre 2017

MISE À JOUR SUR LA PÉTITION pour obtenir une vraie loi pour le suicide assisté et l’euthanasie en FRANCE 

RECHERCHONS PERSONNES CONNUES DU GRAND PUBLIC POUR DÉFENDRE NOTRE CAUSE!

photo MWMW.LU 2017

Le suicide assisté et l’euthanasie en FRANCE

SEPT. 2017  par Marie Godard                                

 Mes récentes tentatives pour entrer en contact avec JEAN-LUC ROMERO, le Président sortant de l’ADMD, se sont révélées infructueuses. Je lui ai envoyé un premier mail courant août, qui est resté sans réponse. Quinze jours plus tard, sur les conseils de mon amie ANNE BERT, je lui ai écrit à nouveau, cette fois en me recommandant d’elle, car ils se connaissent et sont régulièrement en contact.

J’aurais tellement voulu lui dire combien nous étions contentes, Nathalie Gueirard Debernardi et moi, que nos pétitions jumelées aient passé le cap des 200.000 signataires ! Sûrement, s’il ne le savait pas déjà, serait-il ravi d’apprendre que la mobilisation pour obtenir une vraie loi sur la fin de vie continue de prendre de l’ampleur. Mais toujours pas de réponse…

Il y a une dizaine de jours, j’ai découvert que je pouvais télécharger la liste des signataires de ma pétition. Un peu curieuse, j’ai fait une recherche sur Jean-Luc Romero pour savoir quand il avait signé la pétition, mais, Ô surprise ! son nom n’y apparaissait pas. J’ai demandé à Nathalie de vérifier sa pétition, ce qu’elle a fait. Il n’avait pas non plus signé la sienne dont il a pourtant connaissance depuis 2014.

Je me suis dit qu’il avait sûrement oublié ou avait été trop occupé et je lui ai à nouveau écrit pour porter cette omission à son attention, cette fois via le secrétariat de l’ADMD. La réponse n’a pas tardé à venir: il s’agissait d’une erreur et je ne devais pas m’inquiéter, m’a-t-on dit, car il allait bien sûr signer ma pétition.

J’ai fait une nouvelle recherche il y a quelques minutes et je suis vraiment ravie de vous annoncer que JEAN-LUC ROMERO A SIGNÉ MA PÉTITION il y a quelques jours ! Voilà une bonne nouvelle qui encouragera sans doute d’autres membres de l’ADMD à faire de même !

Comme j’étais sur ma lancée, j’ai fait d’autres recherches en espérant trouver le nom de personnes connues du grand public qui accepteraient de parler de nos pétitions. Le seul nom que j’aie trouvé est celui de Véronique Sanson que je remercie du fond du cœur. Nathalie quant à elle m’a dit que Mylène Demongeot avait signé la sienne.

J’ai poursuivi mes recherches en me basant sur la liste des membres du Comité d’honneur de l’ADMD et notamment Noëlle Chatelet, Bruno Masure, Hugues Aufray, Nathalie Baye, Guy Bedos, Boris Cyrulnik, Laurent Fabius, Marie-Christine Barrault, Michel Onfray et d’autres encore, mais aucun d’entre eux n’a signé ma pétition, ce qui m’a sidérée. J’ai également recherché le nom de Line Renaud et celui d’Olivier Minne qui parrainent l’ « ADMD Tour » cette année encore. Ils ne l’ont pas signée non plus.

À cela, il n’y a qu’une seule explication et c’est qu’ils ne connaissent pas l’existence de cette pétition car s’ils en avaient été informés, il n’y a aucun doute qu’ils l’aurait signée, au vu de leur engagement au sein de l’ADMD.

Je me suis alors posé la question suivante: Est-il vraiment important que tous ces auteurs, comédiens, chanteurs, animateurs télé et hommes politiques signent les pétitions que nous avons mises en ligne?

Et la réponse est OUI, cent fois OUI !

Grâce à leur notoriété, ils ont une image très positive auprès du grand public et sont mieux placés que quiconque pour parler de notre combat et inciter leurs compatriotes à signer la pétition. Mais comment faire pour les atteindre ? Une chose est certaine, c’est qu’ils ne sont pas dans mon carnet d’adresses.

Je pense que la seule personne qui puisse nous aider est Jean-Luc Romero et j’ai décidé de lui écrire une nouvelle fois pour le remercier d’avoir signé bien sûr, et lui demander de prendre contact avec les membres de son Comité d’honneur pour les inviter à signer à leur tour la pétition et à en parler à la télé, à la radio, dans les journaux et sur les réseaux sociaux chaque fois qu’ils en auront l’occasion.

La seule chose qui compte à mes yeux, et aux vôtres aussi sans doute, est d’obtenir qu’une loi sur le suicide assisté et l’euthanasie soit votée cette année. Quelle importance de savoir qui a fait quoi du moment que nous atteignons notre objectif ? Il n’y a pas ici de petites et de grandes contributions. Chacun doit faire ce qu’il peut et ces personnes connues et aimées du public doivent nous aider à faire avancer notre cause. N’êtes-vous pas d’accord ?

C’est en réfléchissant à tout cela que je me suis soudain rappelée que les élections du conseil d’administration de l’ADMD auront lieu à La Rochelle en octobre. La mise en route de ma pétition et du site de témoignages https://temoignagesfindevie.fr m’ont tellement occupée que j’étais à deux doigts d’oublier de voter.

Il m’est venu à l’esprit que les membres de la liste opposées à celle de Jean-Luc Romero dans cette élection avaient sans doute eux aussi les moyens de nous aider et je suis allée consulter le site de leur collectif : https://www.pourunemortsereine.org/

J’ai beaucoup apprécié ce que j’y ai découvert et notamment une vision fraîche du combat pour que soit votée cette loi, de la façon de le livrer et de la manière de gérer l’ADMD. Peut-être qu’une nouvelle équipe apporterait un peu de sang neuf après neuf années (oui, je sais, le jeu de mots est facile 😉 d’une même présidence…

Alors je termine en vous disant ceci :

Si vous avez le moyen d’entrer en contact avec des personnes connues du grand public et qui seraient susceptibles de vouloir nous aider, n’hésitez pas à m’en parler en m’écrivant un message privé via le Livre d’Or du site : https://www.temoignagesfindevie.fr/livre-d-or/

Si vous êtes adhérents à l’ADMD, n’oubliez pas que vous devez avoir voté avant le 29 septembre, dernier délai, pour que votre vote soit pris en compte. Il vaut mieux se renseigner avant de voter pour connaître les propositions des deux listes qui se présentent. Je vous recommande donc de consulter et de bien étudier les deux programmes qui sont proposés.

Je termine en vous disant que j’ai reçu et mis en ligne une cinquantaine de témoignages mais qu’il en faut encore deux, voire trois fois autant, pour que, le jour venu, nos dirigeants comprennent bien que le cas d’Anne Bert n’est pas un cas isolé et que l’on meurt encore très mal en France. Je compte sur vous!

Marie

https://www.pourunemortsereine.org

 

Ministère de la Santé Subventionné par le Ministère de la Santé
Ministère de la Famille et de l'Intégration et à la Grand Région Conventionné par le Ministère de la Famille et de l'Intégration avec agrément n° CO-SF/5/2017